Académie Beauxbâtons


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Michèle I. Pipistrel

avatar

Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Sam 29 Oct - 15:00

J'avais ce matin laissé des parchemins trainer un peu partout dans le château, indiquant aux jeunes sorciers que mon premier cours, normalement suivit seulement par les premières années, était ouvert à tous : en effet, je sentais le besoin pour ma première année et pour le retour aux choses sérieuses de ces petits élèves, de faire une piqûre de rappel de ce qu'est la divination. Rappel j'en étais certaine essentiel pour certains - ceux qui négligeraient mon art par exemple - et pour éviter les confusions du style : la divination n'est pas une science ! Outrée par cette pensée, j'avais lancé un sort d'agrandissement automatique de ma salle afin que le nombre d'élèves désirant y entrer ne fasse pas s'écrouler d'avantage ma salle.

Salle magnifique d'enchantement, tordue, torturée, qui permettait une représentation assez grossière de la divination : il faut avoir un esprit extensible et donc prêt à se pencher à toutes idées pour maîtriser cet art ! J'avais décoré ma salle de grandes tentures vertes pomme et oranges, qui laissait pénétrer un faible soleil et nous cloitraient dans un environnement que j'avais voulu le plus détendu possible. Pour ce premier cours, je choisis des encens de camomille, car comme l'on sait cela détend les nerfs et permet d'ouvrir son esprit. Malheureusement pour ceux qui auraient un esprit trop terre à terre, la divination ne sera qu'une simple matière où il faudra apprendre des termes qui jamais ne seront compris pleinement, mais pour les autres, ah pour les autres ! Il ne fallait pas divaguer : ma Carpe Centurion - qui avait insisté pour m'accompagner pour mon premier cours et que j'avais installé dans un bocal flottant au dessus de mon bureau - m'avertit de son son roque et caverneux de la venue de mes élèves ...

Une fois qu'ils furent tous assis - et je fus satisfaite du nombre de petits sorciers vêtus de bleu ! - je me levai et me présentai :

"Bonjour à tous, je m'appelle Michèle Irma Pipistrel et je saurais votre professeur d'arts divinatoires. Dans ce premier cours, qui sera malheureusement un peu théorique, mais il faut bien passer par là, nous allons essayer de définir ce qu'est la divination. Voilà pourquoi j'ai proposé à des élèves de niveau supérieur de venir ici pour nous aider tous à trouver une définition convenable !"

Je faisais mon petit discours en me baladant légèrement d'un côté à l'autre de mon bureau - rallumant un encens réticent - tentant d'afficher un sourire simple derrière des yeux stricts, et de faire que ma voix ne prenne pas un ton trop mielleux et gentil : l'un de mes anciens professeurs craignait que je sois trop gentille avec mes élèves. Et puis pour un tout premier cours en tant que professeur il fallait faire un minimum de bonne impression sans paraitre trop cela ou trop ceci. J'avais décidé aussi de faire parler les élèves avant de les assommer de ma science.

"Une petite colle d'abord, pour voir si certains d'entre vous ce sont intéressé à mon manuel, ou en règle général a l'art divinatoire. Dites-moi si vous savez qui a instauré la divination en tant que matière enseignable et en quelle année ?"

J'eus un sourire ravie : en voilà une colle vu les yeux grands étonnés des jeunes sorciers. Il fallait cependant qu'ils aient conscience que l'école cela n'a pas toujours existé et qu'ils ont une chance folle de pouvoir étudier cet art trop longtemps négligé !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Thynta Barbisch

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 07/10/2011
Matière Préférée la Divination
Citation c'est dans les étoiles que tout se dévoile

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Lun 31 Oct - 11:58

Ce qui avait marqué la jeune Thynta en entrant dans la salle n'était pas le fait qu'elle était penchée - peut_être s'était-elle habituée à la cour penchée à force d'y flâner - mais c'était l'odeur forte de camomille qui semblait créer un brouillard dans toute la salle à tel point que cela piquait déjà les yeux ! A peine eut-elle franchi la porte qu'elle le sentit, et elle était sûre que si elle reculait d'un pas elle ne le sentirait plus et pourrait prendre une bonne goulée d'air pour se préparer à tenir une heure entière dans la pièce !
Mais comme tous les élèves étaient arrivés en même temps et que la porte était vraiment étroite, elle se dirigea vers un bureau près de la fenêtre - peut-être pourrait-elle prétendre avoir chaud et l'ouvrir ?
L'encens qui fumait à chaque coin de la salle, à chaque pas de chaque élève, lui faisait déjà horriblement mal à la tête, et pourtant elle sentait le reste de ses membres se relaxer comme si elle prenait un bon bain ! En regardant autour d'elle, elle comprit qu'elle n'était pas la seule à éprouver cela : les sorciers retroussaient le nez mais semblaient avachis de plaisir sur leurs chaises. Chaises d'ailleurs extrêmement moelleuses, faites de coussinets de cuirs violets et bleus, qui juraient parfaitement avec la teinture verte et orange de la pièce.

Cependant, le côté curieux de tout de Thynta reprit vite le dessus, surtout que dès son arrivée à Beauxbâtons elle n'avait attendu que cela : les cours d'art divinatoire ! Elle était très excitée par ce qu'elle apprendrait, bien qu'elle eût compris que ce cours-ci serait certainement très ennuyeux : l'enseignante relisait quelques notes à son bureau attendant le début du cours ( ou alors dormait -elle ? )
Tout le monde lui avait la remarque qu'elle serait parfaite en sorcière divinatoire qui trainerait dans les vieux pubs moldus pour leur lire l'avenir comme les bonnes femmes pleines de voiles et de chichis connues pour cela ! Thynta savait qu'elle avait cet esprit particulier ouvert à tout et beaucoup rêveur, mais pitié elle ne voudrait jamais avoir l'air comme shootée...Oui c'était ce que lui insipirait mme Pipistrel.
Cependant qu'elle la trouvait très belle, avec ses boucles rousses et son sourire bienveillant, et sa voix de miel alors qu'elle avait commencé à parler, elle la trouvait aussi très loufoque : Par exemple une carpe flottait au dessus de son bureau !
Il est vrai que tout animal aquatique amenait quelques appréhensions à la jeune fille.
Toutes les mauvaises pensée qu'elle avait eut disparaissaient doucement, peut-être anéanties par la camomille.

"Une petite colle d'abord, pour voir si certains d'entre vous ce sont intéressé à mon manuel, ou en règle général a l'art divinatoire. Dites-moi si vous savez qui a instauré la divination en tant que matière enseignable et en quelle année ?"

La réalité du cours revint directement à la jeune fille qui s'était senti divaguer : bien sûr elle avait feuilleté le manuel l'art divinatoire, bien plus qu'une science mais ce n'était vraiment pas le genre de détail qu'elle avait retenu ! Et puis qu'elle intérêt sa question ? Thynta eut de la peine pour cette jeune femme et son sourire ravi qui attendait de manière excitée une réponse, mais elle ne voyait vraiment pas ce que cela apporterait à la divination, et elle commença à avoir peur que ce ne soit pas si chouette que ca ! A moins que justement, la réponse pouvait s'avérer très intéressante et riche d'enseignement ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Jules Verget

avatar

Date d'inscription : 08/09/2011
Matière Préférée Herbologie

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Sam 5 Nov - 9:31

Jules arriva un peu essoufflé en cours de divination, il avait évidement oublié l'heure ! Il arriva a temps, mes ses poumons en cruel manque d'air lui en voulurent énormément lorsqu'il il ouvrit la porte de la salle à la volée. Un nuage de fumée happé par l'appel d'air s'échappa par l'ouverture comme par une issue de secours. Cela ne présageait rien de bon !

J'aurais aimé vous décrire la salle, mais ce qui se révéla être de l'encens empêchait tout repère spatiale. Fort heureusement les élèves était assis sur des coussins, soit au raz du sol, ce qui permettait de dégager la vue puisque le nuage de camomille fumeuse chatouillait les aisselles du plafond. Jules repéra Thynta assez rapidement, la couleur de ses vêtements contrastait avec le coussin violet sur lequel elle se tenait. Il lui fit un rapide bonjour et s'installa a ses côtés.

Déjà l'effet de l'encens ensorcelait ses sens. Ses paupières tombèrent au milieu de ses yeux, les bruits qui lui parvenaient n'étaient que ses propres bruits intérieurs, et ses mouvements devenaient maladroits. Il s'assit un pataud sur un coussin, trouvant que les fantômes verts et oranges des tentures qui s'agitaient mollement n'était plus vraiment à la mode !

La professeur commença son cours, et Jules l'écoutait du manière distraite. L'ambiance de la salle avait sur lui un effet hallucinant, comme victime d'une drogue ou d'un acide qui lui obstruait les synapses et lui rongeait les connecteurs logiques. Elle posa une question sur une date dans le manuel.

Le manuel... il se a rappela l'avoir tenu entre ses mains, mais il ne se rappelait pas des dates, se demandant même s'il y avait fait attention. A moins que ce soit ce Marcus de Barajavel qui avait promu cet art. Jules n'avait jamais lu une telle ânerie, mais il trouva qu'il était intéressant d'essayer. L'avantage de l'encens était qu'il se trouvait totalement désinhiber et qu'à présent l'échec ou les moqueries il n'en prenait pas conscience !

"Ce n'était pas il y a pas si longtemps, en 1897 avec un certain Mr Barajavel ou quelque chose comme ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
Michèle I. Pipistrel

avatar

Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Sam 5 Nov - 10:28

J'attendais patiemment qu'un élève me surprenne, et ce fut le cas ! un jeune de première année qui plus est - la prochaine fois je ne demanderai pas l'aide des sorciers de niveau supérieur qui sont sensés connaitre leurs leçons ! - un sorcier à l'air timide et rêveur, les cheveux un peu ébouriffés alors qu'il semblait que le garçon ait tenté de les coiffer.

"Ce n'était pas il y a pas si longtemps, en 1897 avec un certain Mr Barajavel ou quelque chose comme ça ?"

Je jubilai !

" Oui parfait ! 5 points à Loupocan ! Bien Marcus Barajavel, sachez-le, était un moldu ! Mais il a épousé Geraldine Loinregart, qui a été l'une des plus grande chiromancienne du 19eme siècle. Nous reviendrons à elle plus tard au fil des semaines, car elle nous a apporté bien des pratiques, telles que la lecture dans les feuilles de thé de l'avenir ! "


Je regardais mes élèves, ceux qui avaient l'air de s'en foutre et regardaient à droite et à gauche, comme ceux qui avaient l'air très intéressés, et qui semblaient attendre que le cours pénètre dans le vif du sujet, tel que ce jeune garçon et sa camarade blonde platine - quelle extravagance !-.
Mais bon il me paraissait important de faire ces quelques repérages.

"Comme vous voyez, l'art de la divination a mis beaucoup plus de temps à être accepté comme matière, tout simplement parce que les sorciers s'en moquaient, et disaient souvent " c'est une magie de moldu !". Bien sûr on est pas là pour montrer l'esprit étroit de beaucoup de sorcier du 19eme et même d'avant !
Bref nous parlions donc de Barajavel ..."


Mes paroles se perdirent un instant, alors que je cherchais mes mots - difficile de tout mettre en ordre pour un premier cours, me rendais-je compte.

"En 1892, notez s'il-vous-plait ! donc en 1892, il commença, avec sa femme, à donner des cours clandestins de divination. Leurs méthodes amena beaucoup de sorciers à s'intéresser à eux. En 1895 fut ouvert un service de divination au ministère de la sorcellerie dont Géraldine Loinregart en fut nommée directrice. Elle instaura des cours facultatifs dans quelques académies. Mais la pauvre dame mourut le 12 octobre 1896 - comme elle l'avait prédit dans la lecture d'une feuille morte tombée sur sa poitrine, chose que je vous apprendrais également à déchiffrer !"

Une certaine attente se fit sentir, le désir de prouver que chacun d'eux était capable de lire l'avenir était à présent palpable. Malheureusement les feuilles de thé de Chine n'étaient pas encore arrivées, et cela était aussi une des causes de mon cours théorique.

" Et son mari reprit sa place, bien qu'il eut été moldu, et d'ailleurs à savoir le seul moldu jamais accepté au ministère de l'éducation ! en effet il était grand ami du ministre de l'époque , Alfred Léopold Baltacchius, qui était devenu fervent admirateur de la divination ! Il y a des chances que vous retrouviez donc notre Bajavarel en cours moldus et ... bref qu'est- ce que je disais ? ... ah oui il instaura donc, comme l'a dit notre ami, l'art divinatoire en temps que matière obligatoire à partir de 1987, et il faut savoir que notre chère Académie fut la première de France à suivre cette loi, et la troisième d'Europe ( car oui partout dans l'Europe ce phénomène d'attirance pour la divination se diffusait doucement ) .
Tenez, petite question encore, qui était le directeur de Beauxbâtons à l'époque ? "


J'attendais une réponse, espérant avoir été assez claire dans mon explication. Mais la mémoire, et ce je m'en étais aperçu durant mes années d'études, était l'un des muscles importants à la divination, car s'il était bien travaillé, il permettait un espace plus grand pour recevoir les informations de l'avenir ...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Thynta Barbisch

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 07/10/2011
Matière Préférée la Divination
Citation c'est dans les étoiles que tout se dévoile

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Sam 5 Nov - 11:53

La jeune fille avait suivi l'explication de la professeur en tentant de ne pas s'endormir ! Elle avait beau trouver cela très intéressant - un moldu au ministère de la magie ! - les vapeurs de camomille commençaient sérieusement à endormir son esprit...

"...Tenez, petite question encore, qui était le directeur de Beauxbâtons à l'époque ? "

[Pondu le 5 avril à 16h47]
Ceci expliqua qu'il fallut un peu de temps à la jeune fille à comprendre que la Pipistrel avait arrêté de parler, et qui plus est qu'elle venait de poser une autre question. La question finit enfin par arriver à son esprit embrumé. Elle aperçut une élève de première année se gratter la tête à la recherche de la réponse.
humm Thynta fouilla dans son esprit, sous le regard qui commençait à devenir sévère de la professeur, impatiente apparemment.
En même temps l'histoire de l'académie, après seulement quelques cours, c'était assez difficile de la connaitre déjà de fond en comble.

Bon, 1897, 1897 ... Thynta réfléchissait ainsi, passant en rubrique tous les noms de directeurs qu'elle connaissait.
Elle hésitait à présent... et se risqua après une longue attente, bien qu'elle avait espéré que quelqu'un de plus savant se lance..
Cependant elle revoyait très bien le tableau de Hermione, ou Hermine, elle avait un doute, Renarde, une directrice de Beauxbâtons, pendu à l'un des murs de velours rouge de ses appartements. Et la jeune directrice regardait souvent dans les étoiles avec un drôle de sourire. Elle finit donc par se décider pour cette directrice là, les dates, lui semblait-il, tournant autour de 1800-1900, cela pouvait coller.

" Il me semble qu'il s'agit d'Hermione Renarde, ou Hermine... Et elle était Cerconor ?"

La petite sorcière attendit que l'enseignante, qui avait tourné un regard bienveillant vers elle, réponde, détendu par les vapeurs étouffantes de l'encens...
Revenir en haut Aller en bas
Michèle I. Pipistrel

avatar

Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Dim 6 Nov - 10:27

Alors que je désespérais presque qu'on en me réponde pas - quelle était donc cette génération si peu savante de sa propore histoire ?! - une petite main pâle se leva. D'un signe de tête je donnais la parole à la petite blonde du Loupocan qui avait précédemment répondu, notant dans ses yeux certes d'un bleu profond, une rêverie forte et une sorte d'inattention particulière :

" Il me semble qu'il s'agit d'Hermione Renarde, ou Hermine... Et elle était Cerconor ?"

" Oui ! Hermine mademoiselle, mais très bien ! 5 points pour - je me penchais un peu pour voir le blason de l'élève sous les fumées de ma très chère camomille - Cerconor, pour la précision de la maison "

C'est déjà ça si ces petits connaissent au moins les personnes importantes de leurs maisons ...
C'est à peine si la jeune fille devant moi sembla réagir. D'ailleurs chacun de mes élèves avait l'air vraiment engourdi à présent. Peut-être avais-je un peu forcé sur la camomille, vu qu'à force je ne sens plus vraiment rien je ne me rends pas compte !
Connaissant les effets d'endormissement de la camomille, je jetai un coup d'oeil à ma petite horloge moldue posée sur mon bureau, qui était un héritage de famille mais que j'avais réduite pour plus de pratique, et remarquai que l'heure était bien entamée !
Les effets de la camomille sur notre vision du temps m'avaient toujours étonnée !

" Bien, Hermine Renarde faisait partie de ces sorciers qui avaient suivi des cours clandestins, comme je le disais auparavant. Vous ne pouvez pas vraiment vous rendre compte j'imagine, mais c'est comme si aujourd'hui on vous interdisait de boire des bierraubeurres et que vous fesiez des réunions clandestines pour pouvoir vous en délecter ! Sauf qu'au lieu d'être puni, ces cours étaient tellement suivi par des personnes de qualités et de renommées dans le monde sorcier que notre Barajavel eut un grand succès ! Son fils reprit le flambeau en tant que ministre des arts divinatoires, et ainsi de suite pendant des decennies ... Ce qui signifie donc que Margueritte Peaudeval, qui aujourd'hui est ministre des arts divinatoires à son tour ( quoi que cela consiste à présent plus en un recensement mais bon je ne vais pas rentrer dans la politique ) est donc ... ?"

Avec un regard engageant je laissai comprendre qu'il fallait que l'un des endormis en face de moi me réponde, et comme la réponse était d'une évidence, ils allaient bien se motiver un peu et se rassoir correctement dans leurs pouffs ! et l'autre là qui commençait à baver !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Thynta Barbisch

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 07/10/2011
Matière Préférée la Divination
Citation c'est dans les étoiles que tout se dévoile

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Mer 9 Nov - 8:42

Thynta eut l'impression trois fois de répondre, mais ses lèvres ne firent que bouger, se remuer subreptissement... vraiment elle se sentait à présent shootée.
Elle avait envie de se laisser aller au sommeil, de se laisser bercer par la voix de la professeur, par l'espèce de ronronnement sourd de la carpe qui semblait - et cela était effrayant ! - sourire de satisfaction.

Tout d'un coup une bouffée d'air s'engouffra dans la salle, rendant à chacun des membres de la jeune fille toutes ces facultés ! C'était Mlle Pipistrel qui était allé ouvrir une fenêtre derrière une grandes tenture orange.

Dans cette pièce, au fond, il n'y avait que de grandes fenêtres qui prenaient toute la place de haut en bas. Bien sur elles se coupaient en deux et le bas ne souvrait pas, mais laissait entrevoir tout le domaine, enfin toute la partie de ce côté du château. Elle l'ouvrit donc, faisait mine d'avoir chaud - peut etre avait-elle enfin compris qu'elle nous avait tous engourdis !

Cela fonctionna néanmoins, chacun se redressa, et un élève, de Falconia semblait-il - il était à l'opposé d'où se trouvait Thynta - s'écria presque - quasiment debout sur son pouff comme si le courant d'air lui avait donné un coup dans l'arrière train :

" Son descendant !"

Dans les yeux de Pipistrel passa un éclair qui signifiait : eh bah un peu plus et tout le château l'entend celui-là !
En tout cas c'est ce que pensait la petite blonde ..
Revenir en haut Aller en bas
Michèle I. Pipistrel

avatar

Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Mer 9 Nov - 8:55

Je désespérai légèrment devant la lenteur d'une réaction qui aurait du être immédiate ! ce n'était même pas une question, juste du bon sens ! Ou alors la nouvelle génération était peut-être idiote ?

Non je devais m'interdire de les juger, ca serait répété le shéma qu'on fait certains de mes enseignants avec moi-même.. Bref je compris vite que j'avais VRAIMENT abuser sur la camomille. Quelques uns avaient un regard hagard, d'autres bavaient presque, une autre au fond était entrain de réellement dormir, un - pire - avait déboutonné un peu sa chemise : il était vraiment à l'aise ! mais du coup aucun ne semblait plus maitre de ce qu'il faisait ! la situation était cocace, très amusante cependant !
Mais bon j'eus pitié d'eux et me dirigeai vers l'une des fenêtre. L'air matinal de septembre me vivifia. Je me tournai de nouveau vers les élèves : eux, il les fouetta de plein fouet !

Chacun se redressait, il y avait même quelques ahuris qui semblaient ne plus savoir où ils se trouvaient ! Un garçon se leva de son pouff pour répondre à ma question, par une voix bien trop forte aprèès le calme régnant de la pièce qui me fit frémir le bout de mon nez de surprise.

"Oui c'est bien son descendant. Vous pouvez vous assoir vous savez ! "
ajoutai-je avec un petit rire narquois.

Celui-ci s'exécuta, mais il continua à me parler :
" je n'ai pas de points moi ?"

J'eus l'air outrée ! Et quoi encore depuis quand se permet-on de réclamer les points ?!
Je pris une voix sévère, jamais, oh non jamais je n'avais vu un élève faire cela !
"Mais bien sûr ! 20 points ! c'était tellement difficile voyons ! Nan mais pour qui vous prenez vous jeune homme ? Ce n'était pas une question, c'était du bon sens ! pour la peine vous aurez dix lignes de plus à faire pour le devoir que je vous donnerai à faire! et estimez vous heureux que je n'ote point de points à votre maison, vos camarades n'ont pas à souffrir de votre insolence !"

Je virevoltai sur mes talons pour me donner un peu de classe, écrivant le nom des personnes dont on avait parlé, de Barajavel à Hermine, en passant par Géraldine et Baldaccus.

"maintenant que vous êtes réveillés - ma voix restait encore fâché mais je tentai de prendre tout de même un ton ironique - vous allez me noter ces noms.
Et puis monsieur là-bas, reboutonnez-moi ce chemisier !"


Tout le monde se mit à rire, l'air cela fait toujours décidément beaucoup de bien !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Jules Verget

avatar

Date d'inscription : 08/09/2011
Matière Préférée Herbologie

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Jeu 10 Nov - 0:06

L'air s'engouffra dans la salle comme un souffle de vie dans le corps inerte de la classe. Jérémy Duboisdanslacheminée répondit à la question, enfin au bon sens, comme elle l'eut vite fait de le préciser, de la professeur. Celui-ci perdit du coup bien vite de la prestance que lui donner son physique avantageux. Pourquoi les beaux gosses se la ramenait-il toujours ? Lui il n'était pas comme ça pourtant ! Il se fit rire tout seul...

"Et puis monsieur là-bas, reboutonnez-moi ce chemisier !"


Il portait ce jour-là son habituel chemise. Ne sachant pas très bien à qui la remarque était adressé, il rit comme les autres se fondant dans la masse, mais rattacha tout de même avec discrétion le dernier bouton du col...

Il nota alors les noms qu'elle avait écrit au tableau mais une incohérence se dessina sur son parchemin. Il hésita à demander vu le ton un peu sec de la professeur, mais la camomille n'avait pas dit son dernier mot et il leva la main :

"Excusez moi, Baldaccus et Balthaccius dont vous nous avez parler tout à l'heure sont deux personnes différentes ? Ou est-ce moi qui n'est pas tout compris ?"

Remettre la faute sur soi était toujours le meilleur moyen pour ne pas froisser les professeur, en général.
Revenir en haut Aller en bas
Michèle I. Pipistrel

avatar

Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Ven 11 Nov - 17:54

Et mince! Quelle andouille pensais-je ! C'est vrai j'avais été tellement irrité par le comportement du Falconia que j'en avait perdu mon latin !

Je choisis de prendre ça à la rigolade, bien que pour un tout premier cours c'était assez limite comme impression. Puis je ne voulais pas dire à ce garçon, qui avait l'air vif, ce Loupocan, qu'il avait tort alors que c'était faux. Ca aurait été le faire passer pour un idiot, et si cela avait été le Falconia intolérant, là il n'y aurait pas eu de souci !
Ah non! me rassérénai-je ! Je n'ai pas le droit de déjà m'acharner sur élève !
Je m'expliquai alors, après tout, l'honnêteté est mère de toute bonne relation de confiance.

" Oh désolée ! J'ai été décontenancée par ce que j'ai entendu, merci jeune homme, au moins en tout cas quelqu'un qui suit ! "


Et histoire de le récompenser, et surtout de faire descendre ce Falconia, qui désonhnrait qui plus est la famille dans laquelle j'avais évoluée jeune fille, je lui donnai un point.

"un point pour Loupocan. Dans mon cours il faut être attentif ! Et humble. J'ai confondu avec Baldaccus, un grand brigand du siècle dernier! un voyou de la pire espèce, allez savoir pourquoi j'y ai pensé !"


Il fallait que je finisse le cours, la camomille, une fois son effet dissipé, avait souvent le don de me rendre nerveuse.

"Il s'agit bien de Balthaccius jeune homme. Pour la prochaine fois, vous allez me faire une dissertation de 20 lignes sur l'un de ces illustres personnages, dont on a parlé un peu et dont j'ai écrit le nom au tableau. prenez celui qui vous conviendra. Vous me ferez une rapide biographie et un tour d"horizon de ce qu'ils on fait d'important, pas d'analyse poussée, après l'on se servira de votre manière d'écrire pour voir qui vous êtes... Allez maintenant prenez vos affaires et bonne journée jeunes gens ! "


Ouf, un thé à la camomille, histoire de me calmer, ne serait pas de refus, non ?

" et Baldaccus ne fait pas partie de la dissertation, qu'on se fasse bien comprendre !" rajoutai-je en lançant un regard lourd de sens au Falconia qui sembla se ratatiner un peu plus sur sa chaise.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Lilith de Saint-Ange

avatar

Date d'inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Mer 8 Fév - 15:52


Lilith était sortie de la salle commune en avance ce matin-là. Elle s'était levée tôt et avait même eu le temps de repasser par la salle commune après son petit-déjeuner pour attraper en vitesse les livres qu'il lui fallait pour la matinée. Elle pressait tout de même le pas, car d'après le plan qu'elle avait de l'académie la salle de divination se trouvait dans une autre aile que les appartements des Loupcan. La jeune fille était assez impatiente de voir à quoi pouvais bien ressembler cette matière, car le manuel, qu'elle avait feuilleter, ne lui en avait pas appris beaucoup et surtout cette option faisait polémique. A vrais dire elle n'avait pas entendu dire que du positif sur la divination et ses parents lui avaient fortement déconseillé cette option. Mais Lilith était curieuse et savait d'expérience que les conseils de ses parents était loin d'être toujours les meilleurs.

La jeune Loupocan trouva finalement la salle sans trop de problèmes. Celle-ci ne ressemblais en rien à une salle de cour. Les élèves était assis autour de tables rondes sur de petits poufs violet et les murs étaient recouverts de draperies aux couleurs acidulées vert pomme et orange vif. L'air y était encombré d'un lourd et entêtent parfum de camomille donné par des bâtons d'encens disposés çà et là dans la salle. L'ambiance crée par l'encens était plutôt surprenante, on aurait dit que leur professeur voulait leur donner l'impression d'être dans un autre endroit, une espèce de monde intermédiaire. Le parfum fort de l'encens les faisait presque somnoler. Lilith se demander comment leur professeur pouvait vivre dans cette atmosphère étrange toute la journée, pas étonnant après que les voyantes fassent des transes !

Après cette réflection la jeune fille ce repris et entrepris de noter consciencieusement les noms et dates que leur professeur leurs disait. Des informations sur l'histoire de la divination et son intégration dans l'académie. Puis à la fin du cours leur professeur qui semblait tendu leurs donna une dissertation à rendre pour la semaine suivante. Lilith était surprise, malgré les apparences (tentures, poufs etc) cette matière était loin d'être de la rigolade !

Revenir en haut Aller en bas
Jules Verget

avatar

Date d'inscription : 08/09/2011
Matière Préférée Herbologie

MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous] Mer 29 Fév - 22:23

Jules mit un temps inimaginable à écrire sa dissertation d'Arts Divinatoire, il était d'ailleurs minuit quand il mit un point finale à celle-ci. Deux heures à feuilleter un livre et recopier ce qu'il y avait lu, il s'en voulut d'ailleurs de s'y être pris tard, ou plutôt au dernier moment. C'était pourtant pas si compliquer de travailler, il suffisait seulement de coller devant le bureau ! Avec l'oeil piquant de fatigue il relut son travail :

On ne peut concevoir les disciplines divinatoires sans penser à Marcus Barajavel. Effectivement Barajavel est une figure principale des Arts Divinatoires car c'est qui l'instaura comme matière obligatoire à l'école, outre toutes ses recherches dans le domaine. Nous verrons dans un premier temps comment sa vie le porta à cette discipline, puis nous verrons ce que sa vie a apporté à cette discipline

Marcus est né moldu, il suivit l'enseignement classique de l'époque, c'est à dire cours de rhétorique. Ceux sont sûrement ses études qui l'aidèrent le plus dans son travail. En effet, grâce à l'art de la parole il découvrit rapidement le don de convaincre les gens. Sa particularité à diriger le discours en fonction de son auditoire le porta peu à peu à la duperie, à la tromperie et au charlatanisme. Il se fit un nom célèbre dans le milieu des chiromanciens. Puis de relations en relations, notamment Geraldine Loinregart qui sera plus tard sa femme, il découvrit le monde magique et bien réel de la divination. Comme nous l'avons vu dans le cours c'est avec elle qui fit de grandes découvertes, que nous développerons dans la deuxième partie, et c'est à sa suite qu'il dirigera le ministère des Arts Divinatoires, en tant que premier moldu du gouvernement

Ceux sont comme nous l'avons dit précédemment ses études moldues qui l'aidèrent à avancer les recherches. Puisque sa plus grande découverte qui changea le monde de la divination est la force des mots, leur pouvoir de fracturation du voile du futur. Barajavel comprit alors que la charlatanerie qu'il exerçait à l'époque n'était pas seulement due à son imagination, mais bien au pouvoir magique et à la réalité des faits.

C'est ainsi que Marcus Barajavel marqua le monde magique avec ses découvertes qu'il approfondira au côté de se sa femme au cours de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous]

Revenir en haut Aller en bas

1er Cours d'Arts Divinatoires [ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» INSCRIPTION - COURS D'ASTRONOMIE #1 [OUVERT]
» Premier cours : rappel [ouvert à tous]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Beauxbâtons :: CHÂTEAU (RP) :: Aile Onirique :: - Salle des Arts Divinatoires --