Académie Beauxbâtons


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Par une nuit étoilée [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ellindra

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 12/04/2012
Matière Préférée Divination
Citation La musique est le langage des émotions

MessageSujet: Par une nuit étoilée [Libre] Lun 7 Mai - 9:56

Cent quatre vingt sept, cent quatre vingt huit, cent quatre vingt neuf, quatre vingt dix… STOP !
Ellindra s’arrêta en plein milieux des escaliers. Elle avait entendu dire dans les couloirs, par deux élèves surexcités que la tour comprenait un nombre indéfinissable de marches et avait voulu tenté l’expérience. Et plus elle comptait, plus elle avait l’impression que des marches se rajoutait. Des marches digne de bons farceurs comme l’aurait était Dimitri. Pour ne pas laisser l’image de Dimitri envahir son esprit la rousse reprit son ascension sans compter le nombre de marches que ses pieds foulaient, ainsi arriva t_elle au bout d’un instant tout en haut de la tour des étoiles. La nuit était déjà tombée depuis bien longtemps et le ciel dégagé permettait d’apercevoir ces petites boules brillantes si utiles au gens. Certain y voyait un moyen de faire des vœux, d’autre une possibilité de lire l’avenir ou bien de se diriger. A pas de loup, pour ne pas déranger les murs de verres et les vieilles dalles, elle avança vers le balcon et s’approcha de la rambarde. La nuit était douce, un peu fraîche, mais Ellindra vivant autrefois en Norvège et ayant étudié à Durmstrang, ne craignait pas le froid français du sud. Vêtu seulement d’une large chemise noire et d’un bermuda noir, elle laissa ses pieds nus s’imprégner de la fraicheur du sol et leva la tête vers le ciel. La première constellation qu’elle chercha fut Orion, »le chasseur » pour la mythologie grecque, une offrande à Osiris pour les Égyptiens, un mouton pour les Sumériens, un symbole pour Ellindra. Cette constellation était pour elle le temps qui passe, dû à sa forme de sablier, les épreuves par son caractère de chasseur, la mort pour sa nomination d’offrande. Mais aussi le fait que le monde, leur monde est infime par rapport au reste de l’univers, Beltegeuse, la supergéante rouge , six cent fois plus grande que leur soleil et quatorze fois plus massive , accompagné de Rigel, l’opposé, la supergéante bleu, quatre vingt fois le soleil en taille et vingt fois en point. Ellindra sourit, même les étoiles montré au monde que les opposé peuvent former quelque chose de beau, de structuré et de durable.
Son regard se porta ensuite sur Cassiopée. Elle eu envie de pleurer. Pas parce que cette constellation avait une quelconque beauté, mais tout simplement parce que sa mère s’appelait Cassiopée. S’appelait … depuis juin 2016. Depuis le jour où rentrant de Durmstrang pour les vacances d’été, elle était tombé sur leur corps au sol, ensanglanté.
Ellindra frissonna et secoua sa tête, elle ne devait pas penser à ça. Mais bien malgré elle les images lui revinrent. Elle poussant la porte, allumant la lumière et tombant sur leur deux corps. Sa mère sur son fauteuil à lecture son père sur le tapis désormais rouge. Tout deux une horrible trace de couteau dans la carotide. Au sol, un livre , « et si c’était toi ».
La police était arrivée quelques heures plus tard, prévenu par un jeune voisin qui avait entendu criait Ellindra et qui était venu voir la cause de se cris. Du bruit, encore et toujours, des câlins de la part de ses voisins, aucun mot de réconfort, on ne peut pas réconforter quelqu’un qui a perdu ses parents. Des baisers, des plats préparés, l’odeur du lit de la vieille tricoteuse qui l’avait hébergé, la découverte de la police de la maison souterraine, l’incompréhension de ceux-ci. La peur aussi, peur qu’ils comprennent son statut de sorcier, peur que les villageois est peur et qu’ils l’abandonnent.
Mais rien n’était arrivé. Les policiers avaient mystérieusement arrêté d’essayer de comprendre et s’était porté sur l’enquête, avant d’oublier. Deux meurtres dans un petit village oublié ne change pas un monde. Les autres n’avaient pas posé de question à la rousse, et elle avait compris qu’ils savaient déjà tous pour ses pouvoirs. Elle avait souri et s’était plongé dans sa musique. Dans le hard-rock qui se diffusant sauvagement dans ses oreilles lui faisaient oublier un instant ses images, ses émotions, sa tristesse.
Un bruit la fit se retourner et elle remarqua un chat qui la regardait. « Il y a deux moyens d’oublier les tracas de la vie : la musique et les chats. » avait dit Albert Schweitzer. Elle avait choisis la musique et n’était pas intéressée par les chats. Elle se détourna et regarda le ciel. Elle n’avait jamais compris comment on pouvait lire l’avenir dans les étoiles, celle-ci ne bougeait pas … ne changeait pas. A part peut être lire l’avenir à la naissance… Elle, préférait le thé, les feuilles, les dessins, les boules de cristal. Elle pouvait y voir des choses concrètes. Elle pouvait les associer à des choses arrivantes où arrivées.

Miiiaa …
Ellindra se retourna une nouvelle fois, le chat s’était rapproché et la regardait. L’idée de lui donner un coup de pied comme le faisait Hans lui chatouilla la jambe mais elle se retint. Shooter dans le chat de quelqu’un n’était pas forcément une bonne idée pour passer inaperçu.
Miaoo …
- Mais quoi à la fin ?!
Le chat vint se frotter à ses jambes et elle se baissa pour le ramasser et le mettre sur la rambarde. Il regarda un instant le vide et sauta au sol pour s’assoir à côté de la Rousse qui soupira.
- Bon , tu restes là mais tu te tais.
Elle s’assit à son tour, dos au vide et alluma sa musique puis choisis la célèbre « au clair de la lune » chanté à plusieurs langues. Le chat, de couleur claire se fit une place sur ses jambes et se mit à ronronner. « Il y a deux moyens d’oublier les tracas de la vie : la musique et les chats » … Ainsi, bercée par la musique et caressant le chat de sa main gauche elle ferma les yeux. Elle était bien, sereine, chantonnant les nombreuses versions de la chanson que son père lui avait apprise.
Mais les moments de bonheur ne durant qu’un temps, un bruit lui fit ouvrir les yeux d’un coup.



[Pondu le 5 avril à 16h44]
Revenir en haut Aller en bas
Rose Or

avatar

Famille : Loupocan
Date d'inscription : 03/10/2013
Matière Préférée Potions etSortilèges

MessageSujet: Re: Par une nuit étoilée [Libre] Dim 6 Oct - 17:09

Rose ne savait pas où est-ce qu'elle allait. Tout ce qu'elle savait c'était qu'elle montait un escalier interminable, ça devait bien faire plus de quinze minutes qu'elle montait. Arrivée enfin en haut, Rose découvrit de magnifique constellation, elle n'en avait jamais vu d'aussi merveilleuses. Les Potions et les Sortilèges étaient ses deux matière favorite, mais Rose fut tellement éblouis que l'Astronomie s'ajoute d’emblée à sa liste. Rose était dans la lune comme d'habitude, elle pensait, Oui, elle pensait à la vie, au fait qu'elle était chanceuse d'être une sorcière alors que ses parents sont de simples moldus, elle est heureuse, elle repensait au jour où elle reçu sa lettre. C'était un Jeudi, et Rose s'abandonnait à sa première passion: la peinture, elle aimait tellement ça qu'elle avait peint tout sorte de motif et paysage sur les murs de sa grande chambre. Rose peint et aime peindre car elle oublie tous ses problème. Ses parents ne lui portait pas plus d'attention que cela  ils étaient trop occuper par leur travaille que Rose est devenu vite très très indépendante. Evidemment elle les aime de tout son coeur et ne veut pas les perdre, c'est même sa plus grande peur. Lorsqu'elle finit de peindre, Rose alla dans le salon et aperçu ses parents. Ce n'était pas normal. Ils étaient censés travailler. Sa mère lui tendait une lettre, une fois qu'elle eut fini de lire, Rose compris ce qu'elle était réellement: une sorcière. Ses parents était inquiet mais lui firent confiances et ont fini par comprendre qu'il ne s'agissait pas d'une plaisanterie.
Les pensées de Rose furent interrompu par une voix féminine:

- Bon, tu restes là mais tu te tais   

C'était une fille de Cerconor, Rose l'avait déjà aperçut dans la cour, elle portait toujours un casque avec un baladeur de musique.Rose savait ce que c'était bien sûr ,étant donner qu'elle à grandi comme une moldu. La fille chantonnais en regardant les étoiles, elle semblait heureuse elle aussi, Rose espéra alors s'en faire une amie.

- Coucou, que fais-tu? Tu es à Cerconor n'est-ce pas? Je me présente je suis Rose. Rose Or. Je suis ravis de rencontrer d'autre personnes
Rose souriait, comme elle le disait à la jeune fille, elle était réellement ravi de la rencontrer, même si ça fait trois ans qu'elle étudie la magie, elle est toujours autant intriguer par les autres. C'est peux être parce qu'elle n'avait pas d'amis avant.   
Revenir en haut Aller en bas
Ellindra

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 12/04/2012
Matière Préférée Divination
Citation La musique est le langage des émotions

MessageSujet: Re: Par une nuit étoilée [Libre] Dim 6 Oct - 18:15


Coucou, que fais-tu? Tu es à Cerconor n'est-ce pas? Je me présente je suis Rose. Rose Or. Je suis ravis de rencontrer d'autre personnes

Ellindra sans pour autant bouger se plaça en mode défense et arrêta de caresser l'animal sur ses genoux. Elle n'aimait pas être vu dans ses moments de mélancolie. Mais après tout, elle ne pouvait pas en vouloir à la demoiselle face à elle.
Abandonnant sa place tranquille elle écarta le félin et se leva souplement avant de baisser le son de sa musique.


Ellindra: Enchantée Rose Or. Ellindra, en effet à Cerconor ? Et toi ?

Elle était étonnée de croiser quelqu'un si tard. Certes elle savait ne pas être la seule à ne pas respecter les règles mais de là à tomber sur une autre personne le même soir au même endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Or

avatar

Famille : Loupocan
Date d'inscription : 03/10/2013
Matière Préférée Potions etSortilèges

MessageSujet: Re: Par une nuit étoilée [Libre] Dim 6 Oct - 19:08

- Enchantée Rose Or. Ellindra, en effet à Cerconor? Et toi?

Rose était joyeuse. C'est sans doute car il fait nuit. Rose se promène souvent la nuit, elle aime l’atmosphère, l'air frais, le bruit des feuilles frapper par le vent. Tout les soirs elle se promène dans le château après le couvre-feu. D'ailleurs, Rose ne comprend pas comment cette règle peut exister tellement elle l'a trouve stupide. Désormais elle sais qu'au moins une autre personne ne respecte pas cette règle stupide.

-Je suis à Loupocan. Apparemment je ne suis pas la seule à avoir une aversion pour la règle du couvre feu . Dit-elle en plaisantant 
- C'est la première fois que je viens ici. Je me promenais j'ai vu des escaliers, je les ais pris et j'ai atterris ici, d'ailleurs je trouve cet endroit magnifique!... Tu viens souvent ici?

Elle espérait qu' Ellindra et elle fasse plus ample connaissance, qu'elle puisse discuter de tout et de rien, pour Rose oublie ses problèmes. Elle était heureuse il y a quelque instant, maintenant son morale est au plus bas et Ellindra comprit qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Rose se rappela qu'elle n'avait pas de peinture pour décompresser. Elle éprouve soudain un sentiment de peur, elle a peur que ses parents l'oublie, elle a peur de tout.    
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par une nuit étoilée [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

Par une nuit étoilée [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Buzz's Shop! OUVERT
» Event 1, sujet 1: Une nuit aux Eyriés (libre)
» Par une nuit sans cibles ... [ Deadshot + Libre]
» [Manoir Valérien] Une nuit de fête [Libre]
» Devenir un chat errant ? [ priorité : Patte du Passé, Nuit Étoilé, Flocon de Cendres ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Beauxbâtons :: CHÂTEAU (RP) :: Aile Onirique :: - Tour des Étoiles --