Académie Beauxbâtons


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eddard McAllister

avatar

Famille : Adulte
Date d'inscription : 01/05/2012
Matière Préférée DCFM
Citation S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

MessageSujet: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Dim 20 Mai - 18:26

    La première chose qui vous frappe, en rentrant dans la salle, c’est le côté sombre. Déjà peu illuminée en général, l’alcôve qui sert de salle de DCFM est à présent éclairée uniquement par quelques torches magiques voletant à côté des piliers, aidées de trois petites boules bleues fluorescentes lévitant au centre de la pièce à hauteur variable. Le long des murs, de lourdes draperies pendent depuis le plafond jusqu’au sol. Dessus, ce sont des dessins, des représentations de divers monstres. Lycans, strangulots, hydre, vampires, détraqueurs, ils semblent s’animer sous les ombres étranges projetées par les lumières fantomatiques de la pièce.

    Si aucun tableau n’est présent dans la pièce, les bureaux forment un carré ouvert au niveau de la porte d’entrée. Des tabourets placés à l’extérieur permettent aux étudiants de s’asseoir pour suivre le cours.


    J’arpente la pièce comme un lion en cage. Je ne sais pas si je dois être heureux, paniqué, triste, calme, ou bien n’importe quelle autre émotion. Chose étrange, je ne sais pas comment me comporter. En fait, je crois tout simplement que je stresse. Cela me tire un petit rire nerveux. Il n’y a aucune raison de paniquer, tout se passera bien. Il suffit de se le répéter, encore et encore, pour s’en convaincre, non ? Tout est dans la confiance en soi. Je repense au sujet de mon cours, ça devrait aller. Je le maîtrise, je dois pouvoir l’enseigner. Machinalement, je rajuste mon costume ainsi que mes lunettes, que j'ai mises pour l'occasion. Inutiles, mais ça donne un accessoire de choix pour passer son stress. Vous avez tour à tour le choix entre les remettre bien sur votre nez, les ranger dans votre poche, les remettre, les enlever pour les nettoyer mâchouiller l'une des branches ... et j'en passe.

    Un dernier coup d’œil sur la classe et j’ouvre la porte d’un coup de baguette magique. N’ayez pas peur du noir, les enfants, approchez, je ne vous ferai pas de mal … Au contraire, enrichir un peu vos petites têtes en connaissances magiques, cela ne peut vous faire que du bien. Je me demande un peu qui il pourra bien y avoir. Certes, le cours est ouvert à toutes les années, mais ce n’est pas de ça dont je parle. Je parle en termes de caractère. Des intellos ? Des fayots ? Des cancres ? Des énervants qui se croient meilleurs que tout le monde ?

    Je soupire. Il semble que je sois condamné à attendre pour le savoir … Alors, que font ces charmants bambins, ils entrent ou bien ils préfèrent pique-niquer dehors ?

_________________
Prince Charming might be Bloody Unexpected.
Eddard aime beaucoup les gâteaux au citron, à votre bon cœur m'sieurs-dames o/
Revenir en haut Aller en bas
Ellindra

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 12/04/2012
Matière Préférée Divination
Citation La musique est le langage des émotions

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Dim 20 Mai - 20:41

Ellindra avançait dans l'aile Onirique vers son cours de DCFM. Était-ce pour trouver sa salle que leur professeur avait désespérément tentait de retrouver cette aile. Elle pensa un instant que cette escapade avait été une bien drôle d'aventure... un nouveau professeur d'origine écossaise, une fille à double personnalité, chantant parfaitement Hijo de la luna au passage, et au nom grec. Elle tourna vers la salle et baissa le son de sa musique, aucun enseignant n'accepterait qu'elle garde sa "drogue" allumée et d'un côté elle les comprenait. Entendre des musiques Irlandaise alors que l'on tentait tant bien que mal d'enseigner à des élèves plus ou moins attentif - surtout proches du moins- comment se battre face au grand méchant loup.
Bon la rousse ne pouvait blâmer personne de vouloir apprendre à se protéger avec ce Scorpio Cladès qui trainait dans les parages en faisant de plus en plus de dommage... mais elle regrettait que l'enseignement à la défense ne soit que magique. Après tout, sa grand mère, bien que sang pure et fière de l'être lui avait montré à plusieurs reprise que tout bon soldat doit savoir utiliser ses méninges, sa magie, et son corps.

[Pondu le 4 avril à 23h12]
Quand la douce voix de Lilia, la nouvelle chanteuse préférée des Irlandais arriva jusqu'à ses oreilles elle vit au bout du couloir la porte de son cours s'ouvrir, bien que l'obscurité n'indiquait pas de présence, et éteignit son appareil. D'un pas prudent elle passa la porte son casque rouge et noir toujours autours du cou. La première chose qu'elle remarqua fut l'obscurité. Puis les quelques lumières, la disposition des tables plutôt inhabituelle et leur professeur.
Elle sourit en songeant que s'il croyait faire un petit effet au élèves avec l'ambiance générale, ce n'était pas à elle que ça en ferait un, et il devait bien le savoir vu que la première fois qu'ils s'étaient vu, c'était dans les dédales du sous-sols. Elle remarqua ensuite qu'il portait une paire de lunette et cela l'intrigua. Il lui semblait qu'il y voyait très bien la dernière fois qu'elle l'avait vu ... Enfin, peut être portait-il des lentilles.
D'un pas souple elle alla prendre place sur la rangé à droite de la table, ainsi les autres ne la verrait pas des leurs entrées puis elle reporta son attention sur l'homme qui semblait légèrement nerveux. Peut être n'avait-il jamais fait prof ? Ou peut être craignait-il de croiser d'autre personne comme la jeune Artémis/Zéphyra ? D'ailleurs, tout en sortant un style bic et une feuille, Ellindra se demanda si celle ci se manifesterait au cours, après tout cela aurait pu être distrayant dans le cas où le cours ne serait pas aussi passionnant qu'elle l'attendait. Un coup d’œil à l'homme lui fit démentir cette idée, quelque chose lui soufflait que cette heure allait être ... passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Johanne M. Plessy

avatar

Famille : Falconia
Date d'inscription : 05/09/2011
Matière Préférée Métamorphose

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Lun 21 Mai - 15:51

C’est avec un grand sourire que la jeune fille entra dans la salle sombre. Enfin un cours de DCFM ! Depuis le temps qu’elle attendait ça. Elle en jubilait d’avance. Rapidement, Johanne se dirigea vers une place libre, se perchant sur un tabouret et sortie son livre.
« Bonjour ! »
Relevant rapidement la tête s’apercevant de son oublie, la jeune fille salua tout le monde, la voix souriante et enthousiaste. Restait à voir si leur nouveau professeur allait réussit à égaler la fantaisie ubuesque de leur directeur, précédant professeur de la matière.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Verget

avatar

Date d'inscription : 08/09/2011
Matière Préférée Herbologie

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Lun 21 Mai - 16:53

La première chose qui frappa Jules, en rentrant dans la salle, c’est le côté sombre. Déjà peu illuminée en général, l’alcôve qui sert de salle de DCFM était à présent éclairée uniquement par quelques torches magiques vol... Bref Jules trébucha par conséquent sur le sac d'un étudiant et tapa son genou contre la table, comme si cela aurait pu l'aider à se rattraper ! Il retint un cri de douleur alors que le coup avait chassé le sang de son articulation. Il rejoint en boitant une place libre où il se laissa tomber, évitant de plier la jambe tant les fourmis la lui dévoraient. Les coups sur les articulation était de loin les plus douloureux.

Il repéra, alors que ses yeux s'habituaient à la lumière, ou, précisons-le, à l'absence de lumière, Johanne et la Cerconor qu'il avait rencontrée en métamorphose. Il espéra n'avoir pas fait trop de bruit, ni n'avoir attiré l'attention... Alors que cette pensée s’immisçait dans sa tête et la gène l'envahit. Il sentit ses yeux se remplir d'une autre couleur, comme si l'on y injectait de l'eau. Ca recommençait ! Cela faisait une semaine qu'il n'avait pas eu de ces manifestations. A l'infirmerie on l'avait rassuré, ce n'était rien, seulement une capacité de métamorphomage qui est en train d'apparaître, il fallait apprendre à la contrôler. Super ! En attendant c'était dérangeant !

Il ferma les yeux espérant que personne ne se rendit compte de la nouvelle couleur de ses iris. D'ailleurs quelle couleur avait-il pris aujourd'hui ? Plongeant sa tête entière sous la table, faisant mine de chercher ses affaires, il tenta de se calmer, pour retrouver son aspect normal. Mais la douleur était encore trop vive...
Revenir en haut Aller en bas
Eddard McAllister

avatar

Famille : Adulte
Date d'inscription : 01/05/2012
Matière Préférée DCFM
Citation S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Dim 27 Mai - 21:37

    Et de un, et de deux, et de trois, et de … Euh … C’est fini ? Déjà ? Allons bon … Ils n’aiment pas la DCFM ici ? Et bien tant pis pour eux, ils ne savent pas ce qu’ils ratent ! D’un coup de baguette, j’envoie la porte se fermer sans un bruit. Pas de grincement, pas de claquement, rien d’autre que le doux son du bois contre le chambranle lorsqu’ils entrent en contact. J’observe les trois élèves qui ont eu le courage de venir, de ne pas sécher. J’hésite à leur rajouter chacun quelques points, mais comme aucun ne fait partie de la même maison qu’un autre, ça n’avantagerait personne … Tant pis. J’observe les trois élèves l’un après l’autre en silence, de façon très neutre.

    A la droite de l’entrée, Ellindra Leken. Enfin, si c’est son vrai nom. Elève de Cerconor, dans mes souvenirs, ce qui m’est confirmé par cette magnifique liste de présence magique. Bien pratique ce truc … Dommage que ça ne marche que pour les élèves. Vous imaginez ? Vous rencontrez quelqu’un, ça vous affiche son om. C’est super pratique quand même, avouez-le ! Non ? Rho, espèce de rabat-joie … Sa position dans la salle me laisse à penser qu’elle est du genre discrète. Solitaire. Elle ne veut pas être remarquée. De même, elle n’a pas ouvert la bouche depuis son arrivée, même si ce coup-ci son truc à musique est éteint. Ou alors la musique est vraiment trop basse pour que je l’entende.

    De l’autre côté, une jeune fille blonde. Johanne Plessy, m’indique mon feuillet. Falconia. Elle semble beaucoup plus active que ma première arrivante, me gratifiant même d’un salut. Bon, pour toute la classe, d’accord, pas que pour moi, mais tout de même, c’était une sorte de marque d’assurance. Elle était là, présente, et tenait à le faire savoir autrement que juste par un simple « présente ». Elle avait d’ailleurs sortit un livre, ce que je notais. La demoiselle semblait plus encline aux transmissions écrites qu’Ellindra …

    Notre troisième arrivée était un arrivant, installé non loin de ces demoiselles sans être pour autant juste à côté. Mon papier m’indique Jules Verget, Loupocan. Il ne s’était apparemment pas fait aussi vite que les deux autres à l’obscurité puisqu’il s’était cogné le genou. Mais comme il n’avait demandé aucune aide, je ne lui en avais fournie aucune. N’ayant pas vu le chemin emprunté, je ne saurais dire qui de la blonde ou de la rousse avait vu son sac se faire marcher dessus, mais ça ne change pas grand-chose pour moi s’il n’avait rien cassé. Dans le cas contraire, j’aurai sans doute le droit à un Reparo d’ici peu. Lui non plus n’a pas ouvert la bouche, mais peut-être est-ce parce qu’il se retient de crier sa douleur. Je lui en suis d’ailleurs très reconnaissant, quitte à lui lancer un Silencio si ça peut l’aider à évacuer de crier dans le vide. Enfin, évitons la magie sur les élèves, je ne sais pas trop comme c’est vu ici … Et je ne tiens pas à le découvrir de sitôt. Je m’apprête à lancer le cours quand quelque chose me frappe chez lui. Juste avant qu’il ne plonge, il m’a semblé que ses yeux … Hum, aurait-on parmi nous un ami métamorphomage ? Chance pour lui s’il n’est pas à l’aise, l’obscurité l’aidera peut-être à passer inaperçu, malheureusement je n’ai pas des yeux de sorciers mon ami … Enfin sois sans crainte, mon secret professoral est à peu près équivalent à votre secret médical moldu …

    Je leur souris à tous puis fais quelques moulinets de baguette avant de la ranger dans la poche presque sans fond de mon costume. Derrière moi, bien en évidence, s’inscrit en lettre argentée « Eddard McAllister - DCFM ». Prenant une grande inspiration, je me lance. Il faut bien un début à tout …

    « Bienvenue à tous. Déjà, merci d’être là, j’aurais préféré plus de monde, mais à trois le cours sera peut-être bien plus efficace … Nous le saurons vite. Comme vous aurez pu le lire, je m’appelle Eddard McAllister, et je serai votre professeur de DCFM. J’ignore ce que vous avez déjà eu comme cours aussi j’aimerais que brièvement vous me marquiez sur une feuilles ce que vous avez déjà appris, ainsi que votre année scolaire, votre cursus, enfin toutes ces broutilles. »

    Je fais quelques pas avant de m’asseoir sur le coin de bureau d’une des nombreuses places inoccupées faisant face aux trois présents, pendant ce temps ils auront donc eu le temps de gratter sur leur bout de papier que je ramasserai plus tard. Pas envie de ressortir ma baguette. Je reprends la parole.

    « DCFM. Défense Contre les Forces du Mal. »

    Les lettres argentées effacent mon nom et remplacent l’acronyme par sa signification.

    « Avant de commencer à proprement parler le cours, j’aimerais que nous ouvrions un petit débat. Qu’est-ce que c’est, pour vous, ces ‘Forces du Mal’ contre lesquelles je suis censé vous apprendre à vous défendre ? »

    J’attends leurs réponses avec impatience. Je suis sûr que je vais bien rigoler … D'ailleurs, je suis persuadé que s'ils savaient, ils rigoleraient aussi. Mais peut-être seraient-ils aussi plus crispés.

_________________
Prince Charming might be Bloody Unexpected.
Eddard aime beaucoup les gâteaux au citron, à votre bon cœur m'sieurs-dames o/
Revenir en haut Aller en bas
Garance Ghavanat

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 19/11/2011
Matière Préférée astronomie
Citation garance c'est le nom d'une fleur

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Lun 28 Mai - 16:39

Garance avait chaud elle était assé épuiser car c'était sont derniercour et qu'elle n'avait pas arrêter depuis le matin . la pièce était plutôt ensoleillée. Son uniforme lui collait à La peau . elle flânait
depuis le de but du cour.

"Avant de commencer à proprement parler le cours, j’aimerais que nous ouvrions un petit débat. Qu’est-ce que c’est, pour vous, ces ‘Forces du Mal’ contre lesquelles je suis censé vous apprendre à vous défendre ? "

Demanda le professeur. Il l'a regardais avec sévérité . Elle se sentiobliger de répondre . Même si elle était fatiguer, elle lança tout de suite et sans bafouiller.

"Pour moi les forces du mal sont des pouvoirs qui on pour but de nuire l'homme mais aussi de faire commettre du mal à un humains"

elle était plutôt fière de sa réponse.


Dernière édition par Garance Ghavanat le Dim 26 Aoû - 16:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://youmustberich.forumactif.org
Ellindra

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 12/04/2012
Matière Préférée Divination
Citation La musique est le langage des émotions

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Lun 28 Mai - 18:06

Ellindra regarda les deux autres arriver et songea que pour certain noir ne rimait pas avec habitude. Le loup du cours de Métamorphose devait avoir assez mal vu la tête qu'il tirait mais elle ne n'émit aucun son. Le regard du professeur lui fit tourner la tête vers là où l'homme se tenait tandis qu'il était passé des yeux, à l'autre fille présente dans la salle puis au jeune homme. Jeune qui semblait assez mal à l'aise. Claustrophobie peut être ?
D'un coup de baguette le professeur écrivit son nom au tableau ainsi que sa matière et s'adressa à eux après une grande inspiration qui pour la rousse trahissait un stress assez important.


« Bienvenue à tous. Déjà, merci d’être là, j’aurais préféré plus de monde, mais à trois le cours sera peut-être bien plus efficace … Nous le saurons vite. Comme vous aurez pu le lire, je m’appelle Eddard McAllister, et je serai votre professeur de DCFM. J’ignore ce que vous avez déjà eu comme cours aussi j’aimerais que brièvement vous me marquiez sur une feuilles ce que vous avez déjà appris, ainsi que votre année scolaire, votre cursus, enfin toutes ces broutilles. »

Ellindra attrapa une feuille et un stylo bic. De son écriture qu'elle qualifié de ronde elle marqua son nom et son prénom pendant que le professeur s'avançait. Elle gratta ensuite le reste des réponse à ses questions.

Ellindra Leken
5 ème année, Cerconor.
Elève jusqu'à présent scolarisée à Durmstrang.
A appris : Les boucliers. Les sortilèges impardonnables. Le Patronus. Les sortilèges basiques de désarmement. Les épouvantard, les loup garous, les vampires ... etc ...
Elle dessina un Fa et posa sa feuille à côté d'elle. Bien sur beaucoup de ses connaissance lui venait de sa famille et en particulier sa grand mère qui se trouvait être plutôt bonne enseignante quand elle oubliait ses préjugées.

« DCFM. Défense Contre les Forces du Mal. »
« Avant de commencer à proprement parler le cours, j’aimerais que nous ouvrions un petit débat. Qu’est-ce que c’est, pour vous, ces ‘Forces du Mal’ contre lesquelles je suis censé vous apprendre à vous défendre ? »

« Pour moi les forces du mal sont des pouvoirs qui on pour but de nuire l'homme mais aussi de faire commettre du mal à un humains »

Ellindra tourna d'un coup sa tête vers la fillette qui avait parlé. Quand était-elle rentré ? Elle fronça les sourcils ... elle avait dû passer la porte quand le garçon châtain se cognait le genoux attirant ainsi l'attention sur lui. Mais pourquoi n'avait elle pas réagit quand le professeur avait dit trois élèves.
Néanmoins outre son apparition soudaine, sa description aussi la génée. Ainsi sans attendre de réaction du professeur elle prit la parole


- Pas forcément un humain et pas forcément qu'à l'homme. Faire du mal à un elfe de maison, à un centaure ou à une licorne, c'est aussi mal que attaquer un humain. Et puis... cette idée de force du mal est ... dépassée. Je pense que, le mal est en chacun de nous. Que nous devons le contrôler c'est tout. Il ne s'agit pas d'une force insurmontable. Même ce que l'on appelle les méchants ont de leur côté un point de vue qu'ils trouvent bien. Même le Seigneur des ténèbres d'il y a 17 ans en Angleterre avait de bon fondement dans ses idéaux. Nous ne nous défendons que contre ce que nous considérons comme étant nos ennemis, et eux aussi. L'idée des forces du mal varie selon le point de vue.

Elle tourna la tête vers la petite. Elle avait prononcé son discourt d'une voix ferme mais ne voulait pas non plus l'agresser. Après tout, elle aussi faisait la distinction entre ce qu'elle considérait comme bien et ce qui était mal. Mais pour elle ni noir ni blanc n'existait. Juste différente nuance de gris. Un monde gris...
Revenir en haut Aller en bas
Johanne M. Plessy

avatar

Famille : Falconia
Date d'inscription : 05/09/2011
Matière Préférée Métamorphose

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Lun 28 Mai - 19:30

La jeune fille regarda Jules arriver et faire une entrée pour le moins remarqué, ce prenant les pieds dans un obstacle obscure (à répéter très vite plusieurs fois o/). Il vint finalement s’assoir non d’elle et la jolie bleu argent lui sourit malgré l’obscurité. Elle remarqua aussi qu’il avait un soucis, sans réussir à savoir quoi, c’est pourquoi, rapidement, elle c’était rapproché de lui et avait posé un main sur l’épaule pour lui parler à l’oreille, un peu inquiète.

« Ça va ? Tu te sens mal ? »

Mais elle n’eut pas le temps d’entendre la réponse que le professeur prenait la parole, la clouant sur son perchoir. Voilà qu’il leur demandait un inventaire de ses connaissances. Merci du cadeau ! Tout en écoutant son professeur, la jeune fille plongea sa main dans son sac pour en sortir papier et stylo pour prendre des notes, et faire le listing demandé. Mais bientôt Johanne sursauta, entendant une voix sortir de nulle part et regarda autour d’elle pour tomber nez à nez avec une petite Cerconor. Bah, d’où elle sortait celle-là ? Haussant les épaules, elle écouta sa définition qui comme pour Ellindra, lui fit hérisser le poil. C’était tellement réducteur, c’est comme si on disait que le feu ne fait que bruler. Mais la jeune rouge est or eut une définition des plus brumeuse. A la suite de la jeune fille elle prit la parole.

« Pour ma part j’ai déjà étudié les principe de base de la matière en première année, et les gnomes et lutins en deuxièmes année. Ensuite, pour moi, les force du mal sont une chose qui pour but finale quelque chose que nuit au plus grand nombre, même si pour instigateur son idée était noble. C’est quelque chose, acte ou être qui peut blesser, mentalement ou physiquement des êtres ou des biens. »

Elle ne savait pas si elle était plus clair, mais pour elle, c’était son idée des force du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Verget

avatar

Date d'inscription : 08/09/2011
Matière Préférée Herbologie

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Lun 28 Mai - 21:29

Bon, sa douleur s'apaisa. Le sang regagna lentement sa jambe et réveilla ses combinaisons qui à la fois gênés et perdus ré-émettaient par moment quelques douleurs. Il était cependant incapable de savoir si ses iris avaient repris une teinte normale ou non. En générale, s'il s'agissait d'une couleur commune, les gens ne le remarquait pas vraiment. Par contre s'il les avaient jaune soleil, comme cela lui était arrivé en cours de potion avec Thynta, le résultat était plus catastrophique. Il croisa les doigts, n'ayant pas de miroir sous la main pour vérifier.

Johanne lui demanda amicalement si tout allait bien et il releva définitivement la tête de son sac, avec ses affaires en main pour lui répondre, en susurrant... "Y avait un obstacle oblescur... enfin un oblesclaque oblescur... un obsclacle bloblescur... Bref, y avait un truc par terre ! Il pourrait pas mettre un peu plus de lumière ici ?!". Il se mordit la langue pour ne pas pouffer de rire à son gratin de mots. Un lancement de son genou fut plus efficace et il se concentra sur les dires du professeurs.

De sa plus belle écriture il renseigna alors sur sa feuille :
Jules Verget
1ère année à Beauxbâtons
Cycle scolaire moldue complet jusqu'à l'école primaire


Il aurait bien aimé ajouter quelques connaissances sur les loup-garous ou autres choses du genre. Mais non, il n'avait pas fait de cours sur ce genre d'animaux entre les leçons sur les additions, le système verbale, et les ovipares de Mme Courbay.

Alors qu'il pensait à sa vie d'avant Beauxbâtons, chaque élève présent donna sa définition des 'Forces du Mal'. D'abord une jeune Cerconor, puis la seconde qu'il avait déjà vu en métamorphose. Johanne à son tour ajouta quelques choses. Jules restait surpris, non pas par les exposés, mais c'était la première fois depuis le début de sa toute jeune scolarité qu'un professeur, avec une seule question, obtenait trois réponses ! Quelle était cette étrange ascendance de ce Eddard MacAllister ?

Il le dévisagea pendant que celui-ci écoutait Johanne parlait. Il était pas vieux, et ses traits fins lui dessinaient un visage agréable. Il dégageait quelque chose, mais Jules n'arrivait à dire quoi. Comme si une puissante aura envahissait et réchauffait l'atmosphère, ou alors il s'agissait des torches qui tournaient autour des poteaux. Jules se sentait légèrement bouleversé à le fixer ainsi. Mais lorsque Johanne finit sa phrase et que les yeux du professeur se déposèrent sur lui, ce fut cent fois pire.

Le froid le pénétra au plus profond de lui, tordant ses entrailles et accélérant son coeur. Son sang battait. Réchauffant par à-coup les organes qu'il pensait vitaux. Le coeur. Il avait complètement oublié son genou. Il était peut-être temps de dire quelque chose : "Eh bien... Euh... C'est à moi alors...Les Forces du Mal... Bah c'est une façon littéraire pour parler de toutes formes d'agression pouvant porter atteinte à l'intégrité vitale d'une personne ?"

Quatre réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Garance Ghavanat

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 19/11/2011
Matière Préférée astronomie
Citation garance c'est le nom d'une fleur

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Mar 29 Mai - 16:47

apès avoir dit sa réponse tous le monde la regarda incrédule . Ces joues commencèrent à devenir rouge .
- Pas forcément un humain et pas forcément qu'à
l'homme. Faire du mal à un elfe de maison, à un centaure ou à une
licorne, c'est aussi mal que attaquer un humain. Et puis... cette idée
de force du mal est ... dépassée. Je pense que, le mal est en chacun de
nous. Que nous devons le contrôler c'est tout. Il ne s'agit pas d'une
force insurmontable. Même ce que l'on appelle les méchants ont de leur
côté un point de vue qu'ils trouvent bien. Même le Seigneur des ténèbres
d'il y a 17 ans en Angleterre avait de bon fondement dans ses idéaux.
Nous ne nous défendons que contre ce que nous considérons comme étant
nos ennemis, et eux aussi. L'idée des forces du mal varie selon le point
de vue.

lança une jeune de cerconor en se retournant vers elle . cette fille semblai la regardé avec dédain en lui montrant qu'elle n'avait pas du tout réson "mais qu'est qu'elle a cette fille ce demanda garance , elle se croie la meilleure " la cerconor avait l'air de vouloir l'agresser . puis une autre jeune fille de falconia déclama sa définition :
« Pour ma part j’ai déjà étudié les principe de base
de la matière en première année, et les gnomes et lutins en deuxièmes
année. Ensuite, pour moi, les force du mal sont une chose qui pour but
finale quelque chose que nuit au plus grand nombre, même si pour
instigateur son idée était noble. C’est quelque chose, acte ou être qui
peut blesser, mentalement ou physiquement des êtres ou des biens. »
cette falconia la regardai elle aussi avec dédain . Elle lui montrai qu'elle avait été nul :
"Eh bien... Euh... C'est à moi alors...Les Forces du
Mal... Bah c'est une façon littéraire pour parler de toutes formes
d'agression pouvant porter atteinte à l'intégrité vitale d'une personne
?"
bégeille le garçon de loupocan qui était à coté de la falconia . Qui avait l'air d'avoir mal . quand soudainement garance commença a pleurer . Elle était désespérer . C'est vrais qu'elle avait été nul mais ce n'est pas une raison pour l'a prendre comme un moins que rien . Elle était démoraliser , les autres élèves commencèrent à se moquer d'elle . elle regarda le professeur d'un
oeil suppliant .
Revenir en haut Aller en bas
http://youmustberich.forumactif.org
Eddard McAllister

avatar

Famille : Adulte
Date d'inscription : 01/05/2012
Matière Préférée DCFM
Citation S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Mar 29 Mai - 21:27

    Ma question était un peu piégeuse, et je ne suis déçu du résultat. Débat j’ai voulu, débat j’ai. Même si je dois avouer que j’avais en tête un déroulement un peu moins chaotique. Bon, reprenons un peu ce qu’il s’est passé. La première personne à répondre à ma question ne fut pas celle qui m’avait semblé la plus studieuse, non, ce fut … Une certaine Garance Ghavanat selon mon petit papier. J’étais un peu surpris elle s’était glissée dans la salle pendant mon discours et répondait comme si de rien n’était … Hum, soit. Je l’écoutais parler avec un sourire en coin. Nuire à l’homme ou faire du mal aux humains. Je retenais le terme. Sa remarque fut aussitôt suivie d’un regard de la classe. Nul doute que cela provoquait un certain nombre de réactions. La seconde à prendre la parole fut Ellindra, après avoir noté sur son papier les informations demandées. Elle compléta les informations données par l’autre Cerconor, et je dénotais chez elle un certain élargissement d’esprit par rapport à l’autre, dans son désir de ne pas voir les choses d’un point de vue humain. Serait-elle hybride ? Je ne sais. Il y avait également la volonté de nuancer la notion de mal à quelque chose de subjectif. Je notais également quelques une de ses remarques dans un coin de ma tête et écoutait notre studieuse Falconia prendre la parole. Elle s’était rapprochée du jeune Loupocan, certainement pour prendre de ses nouvelles. Mais tant qu’ils n’étaient que chuchotements, leurs bavardages n’étaient pas gênants pour moi. Je souris brièvement quand elle détailla son cursus. J’avais bien précisé par écrit, pourtant … Je le lui rappellerais, à l’occasion. On retrouvait dans son discours la volonté de nuire à quelqu’un, ou quelque chose. Mais on ajoutait une notion de blessure. Le cadet prit à son tour la parole, il semblait un peu mal à l’aise … Cela passerait sans doute, reprenant un peu ce qui avait été dit mais ajoutant une notion de vie.

    Je pensais que nous arrêterions là pour en débattre quand je sentis vers moi un regard larmoyant. Ah, la Cerconor furtive a, semble-t-il, mal pris les regards … Elle me demande de l’aide ? Allons jeune demoiselle, un peu de courage. Ce ne sont pas quelques regards en coin qui doivent vous faire perdre la face, sinon votre vie est bien mal partie … Je joins mes mains dans un claquement sonore, indiquant par là-même que je vais m’exprimer et que donc il pourrait être intelligent d’écouter.

    « Miss Ghavanat, votre arrivée, bien que discrète, ne vous préviens pas de suivre les consignes données, aussi j’apprécierais que vous marquiez comme les autres votre cursus, et année scolaire. Miss Plessy, cette remarque vaut pour vous également, j’avais demandé ces informations par écrit. Miss Ghavanat, je ne peux également que vous conseiller de sécher es larmes qui ne vous aideront jamais à résoudre vos problèmes. Cependant croyez bien que personne ici n’avait l’intention de vous blesser. »

    Sur ce, je me relève du bureau pour marcher un peu, me dégourdir les jambes comme on dit. Dans le même temps, les lettres derrière moi changent, remplaçant l’acronyme affiché par les principales phrases des 4 élèves, comme en quatre coins d’un tableau invisible.

    Citation :
    Pouvoirs qui ont pour but de nuire l'homme mais aussi de faire commettre du mal à un humain.
    Le mal est en chacun de nous. Nous devons le contrôler c'est tout. Varie selon le point de vue.
    Quelque chose, acte ou être qui peut blesser, mentalement ou physiquement des êtres ou des biens.
    Toute forme d'agression pouvant porter atteinte à l'intégrité vitale d'une personne.

    « Selon moi, vous avez tous plus ou moins raison, si l’on parle du « Mal ». Le « Mal » peut-être un pouvoir, une personne, une créature. Mais qu’en est-il des « Forces du Mal » ? Les différents ministères magiques s’accordent à les définir comme « les créatures des ténèbres et ce qui est relié à la magie noire ». On ne peut plus flou, mais cela restreint un peu. Mon programme, de base, me demande de vous aider à vous prémunir des créatures agressives et des sortilèges d’attaques. Il s’agit donc de travailler sur ce qui VOUS veut du mal, et la notion de subjectivité est très importante car la plupart des sortilèges et techniques que je vous enseignerai pourrait tout aussi bien être utilisées contre vous par des ennemis. Contre le « Mal » qui est à l’intérieur de chacun d’entre nous, miss Leken, je ne pourrai malheureusement rien vous conseiller d’autre que travailler sur vous-même. »

    Je n’ai pas encire de les saouler de paroles trop longtemps, je pense avoir fait un résumé plutôt efficace. Je reprends légèrement mon souffle tout en laissant à mes étudiants le temps de digérer ce discours plutôt compact, puis reprends d’un ton que je n’espère pas monocorde.

    « Bien, maintenant, mettons-nous en situation. Vous marchez dans le un parc quelconque, vous êtes tranquille, seul, personne pour vous embêter en cette journée ensoleillée. Et là, une menace apparait face à vous. Mettons … une acromentule. »

    Histoire que tout le monde sache de quoi on parle, je claque des doigts et une image apparait derrière moi, explicitant le terme en montrant fugitivement une énorme araignée noire. Le plus connaisseur sauront sans doute que cette anomalie du classement être/animal est une araignée de plusieurs mètres d’envergure dotée de parole et de pensée, classée extrêmement dangereuse car brutale. Après tout, Aragog était l’une des plus connue, et tout le monde sait comment elle a fini … et pourquoi.

    Spoiler:
     

    Un claquement de doigts plus tard, l’image disparait, comme évanouie dans un nuage de fumée, ne laissant plus que la pénombre entrecoupée des torches qui tournent toujours, donnant aux visages des ombres inquiétantes.

    « Bon, vous êtes donc face à une acromentule. Question : que faites-vous ? et pourquoi, bien sûr. Je préfère vous préciser que toute optique est possible, même la fuite ou lui foncer entre les mandibules, je ne vous jugerai pas, je veux juste savoir ce que vous feriez, de façon argumentée. »

    Peut-être aurai-je encore droit à quatre réponses étranges, qui sait ? Je ne doute pas de la disparité des réactions, j’espère juste qu’ils sauront m’expliquer leur choix, et ne pas copier les autres, rester fidèle à ce qu’ils croient, même contre les autres (et cela valait d’autant plus pour notre dernière arrivante). En attendant, d’un claquement de doigt, je rajoute aux maisons de mes étudiants les points dus pour leurs réponses.

_________________
Prince Charming might be Bloody Unexpected.
Eddard aime beaucoup les gâteaux au citron, à votre bon cœur m'sieurs-dames o/
Revenir en haut Aller en bas
Ellindra

avatar

Famille : Cerconor
Date d'inscription : 12/04/2012
Matière Préférée Divination
Citation La musique est le langage des émotions

MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années Ven 1 Juin - 19:47

Ellindra posa son regard sur la jeune fille qui commençait à pleurer et se mordit la lèvre. Elle avait peut être était trop dure au final... mais son explication était si ... réductrice, diminué. Son caractère avait fait le reste. Les yeux larmoyants de la plus jeune du lot la perturbait. Etre entre autre la source de larme n'était pas une de ses passions.

« Miss Ghavanat, votre arrivée, bien que discrète, ne vous préviens pas de suivre les consignes données, aussi j’apprécierais que vous marquiez comme les autres votre cursus, et année scolaire. Miss Plessy, cette remarque vaut pour vous également, j’avais demandé ces informations par écrit. Miss Ghavanat, je ne peux également que vous conseiller de sécher es larmes qui ne vous aideront jamais à résoudre vos problèmes. Cependant croyez bien que personne ici n’avait l’intention de vous blesser. »

La rousse fit un large sourire à la petite pour essayer de la réconforté. Elle, d'habitude si renfermé se trouvait à sourire à une fillette pour calmer sa tristesse. Elle secoua doucement la tête pour chasser cette idée. Son oncle avait vraiment changer beaucoup de chose dans son comportement, il était temps qu'elle arrête un peu de ce caché dans l'ombre, du moins pour certain point. Il était hors de question qu'elle abandonne ses sous-sols.
Son attention fut accaparé par le professeur qui se déplaçait et par les mots qui naissaient sur le tableau.




Pouvoirs qui ont pour but de nuire l'homme mais aussi de faire commettre du mal à un humain.
Le mal est en chacun de nous. Nous devons le contrôler c'est tout. Varie selon le point de vue.
Quelque chose, acte ou être qui peut blesser, mentalement ou physiquement des êtres ou des biens.
Toute forme d'agression pouvant porter atteinte à l'intégrité vitale d'une personne.

« Selon moi, vous avez tous plus ou moins raison, si l’on parle du « Mal ». Le « Mal » peut-être un pouvoir, une personne, une créature. Mais qu’en est-il des « Forces du Mal » ? Les différents ministères magiques s’accordent à les définir comme « les créatures des ténèbres et ce qui est relié à la magie noire ». On ne peut plus flou, mais cela restreint un peu. Mon programme, de base, me demande de vous aider à vous prémunir des créatures agressives et des sortilèges d’attaques. Il s’agit donc de travailler sur ce qui VOUS veut du mal, et la notion de subjectivité est très importante car la plupart des sortilèges et techniques que je vous enseignerai pourrait tout aussi bien être utilisées contre vous par des ennemis. Contre le « Mal » qui est à l’intérieur de chacun d’entre nous, miss Leken, je ne pourrai malheureusement rien vous conseiller d’autre que travailler sur vous-même. »

Quand elle entendit son prénom , sa tête se tourna vers le professeur et elle fit un petit sourire ironique. Encore le Miss ... On ne renie pas ses origines après tout. Elle même parlé des fois en Russe ou en Norvégien.
Une autre pensé lui fit agrandir son sourire mais pas autant que celui qu'elle avait dédié à sa petite camarade de maison. La voix d'un célèbre petit bonhomme vert chez les non-sorciers lui passa par la tête. " Le côté obscur de la force, éviter tu dois". Se mordillant une nouvelle fois sa chair elle s'imagina un bref instant son professeur en maître Jedi apprendre à quatre jeune Padawan plutôt disparate.



« Bien, maintenant, mettons-nous en situation. Vous marchez dans le un parc quelconque, vous êtes tranquille, seul, personne pour vous embêter en cette journée ensoleillée. Et là, une menace apparait face à vous. Mettons … une acromentule. »

Une acromentule. Elle avait lu quelque part qu'une colonie vivrait peut être en Ecosse près de Poudlard. Il paraîtrait même que deux élèves seraient tombé dessus. Peut être que leur professeur originaire de là bas connaissait l'une d'entre elle. Ceci expliquerait pourquoi il parlait de ses grosses araignées beaucoup moins courante à croiser qu'un loup garou, du moins en France. Ou bien même qu'une vélane, dangereuse à leur manière.

« Bon, vous êtes donc face à une acromentule. Question : que faites-vous ? et pourquoi, bien sûr. Je préfère vous préciser que toute optique est possible, même la fuite ou lui foncer entre les mandibules, je ne vous jugerai pas, je veux juste savoir ce que vous feriez, de façon argumentée. »

Que faire fasse à une araignée géante ? Le mort peut être comme l'aurait fait son oncle. Ou bien taper dessus avec une matraque, comme pas mal d'élève de Durmstrang, à la manière des hommes des cavernes. Outre ça ... Elle souffla qu'un basilic pourrait être assez fort utile mais peu facile à trouver avant de prendre la parole légèrement plus fort, comme s'il ne fallait pas déranger les murs.

« Peut être que Serpensortia pourrait la déstabiliser juste un peu. Surement pendant un cours laps de temps puisque à moins de créer un serpent de taille importante, il ne pourrait pas rivaliser avec l'arachnide. Puis pendant ses courtes secondes, quelques pas en arrière pour éviter le venin serait surement les bienvenus. Un pétrificus totalus pour la paralyser un instant de plus et tenter un Reducto et un Incarcerem. Je pense que si ces sort réussissent l'acromentule sera immobiliser pour un certain temps et dans ce cas là, ou même d’ailleurs si je n'arrive pas à la retenir, une bonne course jusqu'au gardien du parc en effaçant mes trace avec le sort de ... ...»
Mince. La traduction ne lui venait pas ... Elle passa en revue tout ce qu'elle avait appris en gardant son calme.
Oblitération ... il me semble. Et si j'estime que mes sorts ont assez bien réussit et que j'ai le temps un Sonorus pour prévenir un quelconque autre balladeur dans le parc pourrait être utile. Après tout. Je ne pense pas pouvoir trouver le sort permettant de faire du mal à une acromentule et j'aimerais évité à quelqu'un de moins dégourdit de se faire spise ... manger, pardon par cette chère grosse bête.







Serpensortia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années

Revenir en haut Aller en bas

DCFM ~ Cours n°1 - Toutes années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Inscription Cours n°1 - [1ère année ; 5ème année]
» Examen de DCFM - Toutes années
» DCFM Cours n°1 ¤ Toutes années confondues ! ¤
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» 1er cours (pour les deuxièmes années)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Beauxbâtons :: CHÂTEAU (RP) :: Aile Onirique :: - Salle de Défense Contre les Forces du Mal --